Mode d'emploi, quelle quantité de CBG faut-il prendre ?

Mode d'emploi, quelle quantité de CBG faut-il prendre ?

 

Souvent dans les articles de notre Blog nous avons parlé de la façon de reconnaître un produit de qualité, les façons de le prendre et les effets possibles du « surdosage ».
Aujourd'hui, nous allons essayer de comprendre « quand » prendre notre extrait de CBG et à quel dosage !

Extrait de Chanvre CBG Premium est un anti-inflammatoire naturel ! Le CBG garantit que les cannabinoïdes agissent comme des neuromodulateurs pour une série de processus physiologiques, parmi lesquels la douleur.  

Dans le passé, nous avons parlé de cas d'arthrite dans lesquels le CBD se révèle être un allié décisif.

L'huile Premium avec CBG peut être prise pour lutter contre le stress et l'anxiété, en inhibant la production de glutamate, ce qui signifie la protection des cellules du cerveau.

CBG peut être pris quotidiennement et pas nécessairement en « mode thérapeutique », et c'est parce que l'Huile de Cannabigerol contribue à atteindre un équilibre idéal de notre système psycho-physique. Ajouter quelques gouttes à de l'eau tiède; son inhalation produira des effets bénéfiques.

CBG (Cannabigerol), combien en prendre ?

Le métabolisme du CBG, décrit comme le père de tous les cannabinoïdes, étant impliqué dans de nombreux processus physiologiques en tant que modulateur d'autres systèmes, et pas seulement du système endocannabinoïde, est extrêmement subjectif.

S'observer est probablement la bonne réponse, partir de quelques gouttes, être constant dans la prise et arriver ainsi au nombre de gouttes qui sont nécessaires pour satisfaire ses propres besoins individuels. Qu'il soit évident que, si vous l'utilisez pour des pathologies spécifiques, il est très important et toujours recommandé de consulter un médecin. 
 

Le potentiel thérapeutique du CBG

En 2015, des chercheurs du Département de biochimie et de biologie moléculaire de l'Université Complutense de Madrid, ont démontré la propriétés neuroprotectrices du CBG.

Les chercheurs ont utilisé deux modèles in vivo différents de la maladie de Huntington chez la souris, caractérisés par un effondrement progressif des cellules nerveuses du cerveau.  

L'étude a découvert que le CBG était très actif en tant que neuroprotecteur : tout en améliorant les déficits moteurs, il protégeait les neurones.



 

Journal of Neuroimmune Pharmacology

La deuxième étude que nous mentionnons a été publiée dans le Journal of Neuroimmune Pharmacology en 2012 et a exploré la possibilité que le CBG ait des effets sur la sclérose en plaques.  

La recherche a mis en évidence que le cannabigérol est un puissant agent anti-inflammatoire et neuroprotecteur.

 

Premium Oil CBG, vous souhaitez avoir plus d'informations ?

Écrivez un e-mail à we@enecta.it ou contactez-nous sur nos pages sociales ; l'équipe Enecta sera à votre entière disposition pour vous fournir toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin.  

 

Si vous avez trouvé cet article intéressant, mettez un Like sur l'Enecta Facebook Page et vous serez toujours au courant des dernières nouvelles et nouveautés concernant le monde du cannabis et du CBD !

 

 

 

 

 

0 commentaires

Écrire un commentaire

Les commentaires sont modérés