Santé Canada accordera aux patients le droit de cultiver du cannabis médical

Santé Canada accordera aux patients le droit de cultiver du cannabis médical

L'équipe de Washington post a récemment rendu compte de la décision du Canada d'autoriser les patients du cannabis médical à cultiver un « nombre limité » de plants après s'être inscrits auprès de Santé Canada. Cette décision fait suite à des plaintes selon lesquelles le cannabis médical abordable n'est pas toujours disponible pour les patients. Le processus de demande est assez compliqué et comprenait des exigences telles qu'une lettre du médecin du patient et des informations sur l'endroit où le cannabis sera cultivé et comment il sera manipulé après la récolte.

 

Les patients seront également autorisés à désigner un tiers pour agir en tant que leur producteur, à condition que la personne désignée n'ait pas d'antécédents d'infractions pénales liées à la drogue et qu'un producteur ne puisse pas agir au nom de plus de deux patients. La quantité de cannabis autorisée à chaque patient dépendra des recommandations des médecins et sera conçue pour répondre aux besoins sans créer de surplus.


Les graines devront provenir de fournisseurs agréés, et les jeunes plants peuvent également être achetés et cultivés. Pendant que les patients attendent que leurs plants soient assez gros pour produire le cannabis dont ils ont besoin, le manque à gagner peut être comblé en achetant du cannabis auprès de ces fournisseurs.

Le juge dit que les libertés du patient doivent être respectées
Auparavant, les consommateurs de cannabis médical au Canada devaient acheter leur cannabis auprès d'un fournisseur autorisé par le gouvernement, mais un juge a conclu que cette disposition violait la Charte des droits et libertés. En conséquence, la demande selon laquelle les patients devraient être autorisés à cultiver leur propre cannabis a été confirmée.
Pendant ce temps, les Canadiens attendent la légalisation complète du cannabis, mais cela ne devrait avoir lieu qu'en 2017, et en attendant, les lois existantes sont toujours en vigueur.

 

 

L'impatience des Canadiens se manifeste dans les violations de la loi ouverte
Alors que les Canadiens attendent des lois autorisant plus accès généralisé au cannabis, les coups de pot se multiplient ouvertement dans de nombreuses villes. Malgré les tentatives de fermeture des dispensaires illégaux, le public se tourne vers eux, que ce soit pour des raisons médicales ou récréatives. Naturellement, de nombreux dispensaires approuvés par le gouvernement s'y opposent vigoureusement, mais jusqu'à présent, peu a été fait pour endiguer la marée.


Beaucoup pensent que l'état actuel du « Far West » de l'industrie du cannabis au Canada nuit à la légitimité de l'industrie du cannabis dans son ensemble et à l'utilisation du cannabis médical en particulier. Un entrepreneur qui lutte depuis de nombreuses années pour obtenir une licence de culture de cannabis médical dit qu'il estime que tout son modèle commercial est maintenant en danger.

0 commentaires

Écrire un commentaire

Les commentaires sont modérés