CBD et maladie de Huntington : un aperçu

CBD et maladie de Huntington : un aperçu

La maladie de Huntingdon est une maladie génétique qui affecte le cerveau. À l'heure actuelle, il n'existe aucun remède pour cette maladie évolutive et mortelle. Cependant, des preuves récentes révèlent que le CBD peut ralentir la progression de la maladie de Huntingdon, améliorant ainsi la qualité de vie des personnes vivant avec la maladie.

Dans cet article, nous examinerons les ressources et informations disponibles concernant le CBD et la maladie de Huntington. Nous discuterons également de la façon dont vous pouvez utiliser les effets neuroprotecteurs du CBD à votre avantage.

Qu'est-ce que la maladie de Huntington ?

Caractérisée par des spams musculaires incontrôlables, une réduction progressive des fonctions cognitives et une incapacité à contrôler les émotions, la maladie de Huntington est un trouble neurologique progressif. La maladie de Huntington est grave, permanente et causée par des mutations génétiques dans le cerveau.

La maladie de Huntington présente une série de défis dans la vie des personnes diagnostiquées avec la maladie. En l'absence de remède connu, plusieurs options aident à ralentir la progression de la maladie, améliorant ainsi la qualité de vie globale.

L'une de ces options est le CBD (Cannabidiol), le cannabinoïde non psychoactif le plus répandu et le plus étudié que l'on trouve dans la plante de cannabis.

 

Comment le CBD pourrait-il aider avec les effets de la maladie de Huntingdon ?

Au cours de la progression de la maladie de Huntingdon, des protéines dysfonctionnelles s'accumulent autour des cellules nerveuses, entravant leur capacité à fonctionner efficacement.

Sur une durée de 10 à 20 ans, cela conduit à une inflammation généralisée et à la mort des neurones dans plusieurs zones du cerveau. Cela conduit à une baisse progressive de la qualité de vie, à mesure que les symptômes neurologiques s'aggravent avec le temps.

Le CBD pourrait apporter des avantages efficaces à la gestion de cette maladie en raison des puissants effets neuroprotecteurs et anti-inflammatoires qu'il produit.

Il n'existe actuellement aucune preuve scientifique concrète d'essais impliquant le CBD et la maladie de Huntingdon. Cependant, il existe une multitude d'essais sur des animaux et d'études de cas qui prouvent cette hypothèse.

De plus, les effets du CBD sont bien documentés et divers essais soutiennent l'idée que le CBD pourrait aider à ralentir la progression de la maladie de Huntingdon, réduisant certains des effets secondaires les plus inconfortables.

Quelles sont les causes de la maladie de Huntington ?

La maladie de Huntington est une maladie génétique qui touche environ 5 Européens sur 100,000 XNUMX. La maladie est plus répandue en Europe, très peu de cas étant diagnostiqués dans les populations asiatiques et africaines.

La maladie se développe à partir d'une mutation dans un gène spécifique appelé HTT. Ce gène est connu pour coder la protéine « huntingtine », qui jouerait un rôle vital dans le fonctionnement des cellules nerveuses.

Les personnes diagnostiquées avec Hungtington produisent des protéines huntingtine anormalement longues. Ces protéines se décomposent en parties plus petites en raison de l'instabilité causée par leur longueur, leur enchevêtrement et leur accumulation autour des neurones. En conséquence, les neurones perdent la capacité de fonctionner efficacement et finissent par mourir.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, les gens remarquent progressivement des difficultés d'élocution, de la confusion et des mouvements involontaires. Cette condition est quelque peu similaire à la maladie d'Alzheimer. Cependant, les deux conditions affectent différentes protéines à l'intérieur du cerveau.

Au cours des vingt dernières années, il y a eu peu de progrès dans le développement de traitements efficaces pour la maladie de Huntingdon. Cependant, au cours de la dernière décennie, la recherche sur le cannabis en tant que forme viable de traitement a progressé.

Le CBD, en particulier, s'est montré prometteur dans plusieurs études humaines pour sa capacité à réguler le système nerveux. Aussi, en raison de la bien documenté effets anti-inflammatoires offerts par le CBD, il pourrait aider à ralentir et à faciliter la progression de la maladie chez les personnes vivant avec la maladie de Huntington.

 

CBD et le cerveau

A la fin des années 1980, les récepteurs endocannabinoïdes ont été découverts. Ces minuscules récepteurs sont situés à l'extrémité des cellules. Il existe deux principaux types de récepteurs endocannabinoïdes, CB1 et CB2.

Les récepteurs CB1 se trouvent principalement sur la moelle épinière et le cerveau, tandis que les récepteurs CB2 sont fortement concentrés sur les cellules immunitaires et lymphatiques. L'activité productive du cerveau repose fortement sur la communication électrique entre les cellules nerveuses du cerveau. Les récepteurs CB1 jouent un rôle crucial dans ce processus, fournissant une rétroaction entre les nerfs et confirmant que les messages sont envoyés avec succès.

Ainsi, le système endocannabinoïde s'est avéré être un régulateur essentiel de nos processus neurologiques, le ralentissant et l'accélérant chaque fois que nécessaire.

 

Comment le CBD pourrait-il affecter la maladie de Huntingdon ?

Le CBD agit pour augmenter l'efficacité globale du système endocannabinoïde. Ceci est important lorsqu'il s'agit de traiter la maladie de Huntington, car les souris atteintes ont une activité CB1 faible et CB2 élevée.

On pense qu'une augmentation de l'activité CB2 est la tentative du corps de contrôler la maladie et d'empêcher les cellules nerveuses de mourir. Par conséquent, le CBD pourrait bénéficier aux patients en offrant un soutien au système endocannabinoïde, le rendant capable de gérer les effets secondaires indésirables de la maladie de Huntingdon. 

Pour acheter des produits CBD premium, Cliquer ici, ou, pour plus d'informations sur le CBD et la maladie de Huntington, Cliquer ici pour contacter un membre de notre équipe dès aujourd'hui.

 Le guide ultime de l'huile de CBD

 

0 commentaires

Écrire un commentaire

Les commentaires sont modérés